Vivement l’été

Cette fin de printemps n’est pas plus évidente que le début de celui-ci. L’eau tombant tous les jours, il nous est bien difficile de pouvoir faire des passages mécaniques (avec tracteur) pour biner et limiter la croissance de l’herbe. Les seules solutions qui nous restent sont les passages manuels avec de petits outils “à pousser” ou des binettes et bien sûr à la main. C’est un travail toujours un peu long et fastidieux mais qui a l’avantage d’être bien visible! En effet, nos échalotes avaient de l’herbe bien au-dessus d’elles et après notre passage, cela va déjà un peu mieux.

Désherbage manuel de nos échalotes

Pour éviter la levée de l’herbe, nous essayons de mettre en place des faux semis (faire lever l’herbe et la détruire avant de semer) à l’aide de toiles noires occultantes, ne laissant pas passer la lumière mais activant la levée de l’herbe. Nous avons employé cette technique avant nos semis de carottes.

Semis de carottes après faux semis (toiles d’occultation)

Pendant ce temps, nos tomates et aubergines sous tunnels continuent de pousser et avaient bien besoin que nous les “élaguions”. Cela leur permettra de se concentrer sur la production de fruits.

..et de nos aubergines
Taille de nos tomates…

 

 

 

 

 

 

Cette semaine nous également pris le temps de faire des betteraves cuites sous vide. Après avoir préparées et lavées nos betteraves crues, nous les avons ensachées dans des sachets spéciaux. A l’aide d’une machine sous vide (petite vidéo), l’air est entièrement retiré du sachet  avant que celui-ci ne soit soudé. Ensuite les betteraves sont cuites et peuvent être vendues ainsi. Leur chair est fondante et elles se conservent plusieurs semaines ainsi.

Sachets de betteraves avant mise sous vide
Les mêmes après

 

 

En vente sur notre point de vente à la ferme!