Ca commence à chauffer

et pas seulement pour les légumes!

Cardons binés

Après de longues semaines sans vraiment apercevoir le soleil, le voilà enfin qu’il montre ses rayons et semble bien s’installer. Nous avons donc pu (enfin) atteler notre bineuse, c’est à dire la fixer à l’arrière du tracteur. La bineuse est un outil qui permet de gratter le sol entre les rangs, avec différents types de dents afin d’atteindre différentes profondeurs et réaliser un travail plus ou moins près du rang de culture. Nous avons biné toutes les cultures dans lesquelles il était possible de passer : courges, courgettes, choux, cardons, panais, carottes haricots, poireaux… enfin tout ce que nous avons pu. En plus de permettre de détruire de l’herbe, cela permet également de décrouter et aérer le sol, longuement tassé par les pluies diluviennes de ce printemps, et de relancer la minéralisation de l’azote, nécessaire à la croissance des cultures.

Haricots binés à gauche, pas encore à droite
Aromatiques binés entre et sur le rang

Notre bineuse ne passe pas encore vraiment sur le rangs (sur la ligne de plantation, entre les plants). C’est donc à la binette, manuelle, et à la main que nous sommes passées sur les cultures plus sensibles.

Récolte des pommes de terre à l’arracheuse

Côté récoltes, nous avons terminé de récolter nos pommes de terre nouvelles sous abris et avons débuté les récoltes sur celles de plein champ.

Parcelle de pommes de terre

 

Ces jours, nous avons également pris le temps, à l’aide de quelques amapiens, de commencer le bardage en bois de notre point de vente à la ferme. Nous l’avions isolé avec de la laine de bois, puis protégée celle-ci avec un pare-pluie pour passer l’hiver.

Point de vente protégé par un pare-pluie
Début de pose du bardage

Cela n’est pas    terminé, mais le résultat nous plait déjà beaucoup!

 

Hits: 115